LES CAUSES DE BISTRE DANS VOTRE CONDUIT

  • Un bois humide: Le bois sec doit avoir une hygrométrie inférieure à 20%, ce qui veut dire que pour 100 kg de bois brûlé, 20 litres d’eau s’échapperont par votre conduit de cheminée. Un stère de bois à une masse de 400 kg, soit 80 litres d’eau. Un conduit humide fixe les particules de fumées (plus de 350 kg par stère), le suif (la partie grasse de la suie), et les tanins: sèves, résines, alcool de bois… Ces particules se collent aux parois du conduit, et deviennent solides, c’est le goudron, puis le calcin, puis le bistre qui s’embrase à partir de 220 degrés.

  • Un conduit humide, lié à l’absence de chapeau, ou à un chapeau placé trop haut par rapport à la sortie de conduit. Le phénomène est identique à celui du bois humide.

  • Une cheminée sur dimensionnée: Il vaut mieux utiliser une cheminée de moyenne puissance ( 6 à 9 kw/), à 90% ou 110% de sa capacité, plutôt qu’une cheminée de grande puissance (14kw/h par ex) à 50% de sa capacité. Une cheminée en sous régime va créer des pertes de charge provoquant le bistrage. Les fumées montent trop lentement dans le conduit et finissent par l’encrasser et le bistrer. Le phénomène est identique à celui d’une automobile qui roulerait à bas régime en ville. On fini par encrasser la ligne d’échappement.

  • On pense souvent à tort que c’est la suie qui provoque les feux de cheminée. C’EST FAUX! La suie qui est un résidu de combustion, s’embrase à 800°. Le bistre s’embrase à 220°c. C’est lui qui brûle dans les feux de conduits.

  • Le débistrage mécanique est donc obligatoire avant le tubage d’un conduit, ou après un feu de conduit.

LE DEBISTRAGE MECANIQUE

Le débistrage consiste donc à éliminer les bistres, calcins et goudrons à l’aide d’une machine composée d’un flexible et d’une tête rotative équipée de câbles dotés de masselottes, qui en venant frapper modérément  les parois intérieures du conduit, brise et décolle le bistre. Cette action rotative va permettre l’enlèvement des bistres et redonne son aspect d’origine.

Le conseil de votre ramoneur :

Après un débistrage mécanique, il est fortement recommandé d’effectuer un test d’étanchéité (test fumigène).

Le débistrage mécanique, c’est quoi ?
Rate this post
Free WordPress Themes, Free Android Games